La Méthodologie du ThinkTank

de l’IFPPC

Extrait du livre « Soigner par les Pratiques PsychoCorporelles, Pour la Santé Intégrative » d’Isabelle CELESTIN-LHOPITEAU

   

J’ai choisi de constituer un groupe de réflexion, de recherche et d’expérimentation sur le modèle du laboratoire d’idées (ou Think Tank).

 

J’ai donc proposé aux spécialistes des pratiques psychocorporelles qui constituent aujourd’hui le comité scientifique de l’IFPPC, mais aussi au groupe des formateurs et des thérapeutes, à des patients souhaitant s’impliquer ainsi qu’à des intervenants ponctuels de réunir nos réflexions et d’échanger.

 

Nous avons appliqué cette méthodologie dans nos échanges au centre, sur internet ou à l’occasion de nos voyages d’études à la découverte d’autres pratiques de soins, lors de staff d’équipes hospitalières auxquels nous pouvons être conviés, dans les conférences mensuelles de l’IFPPC, dans les colloques ou les divers projets autour de la santé intégrative que nous avons menés.

 

L’objectif de cette méthodologie particulière est de générer des idées innovantes tant sur le plan de la recherche, que sur l’application clinique auprès des patients dans notre centre ou dans les hôpitaux.

 

Elle permet de s’inscrire dans un cercle vertueux d’amélioration continue (dans une perspective de spirale ascendante) permettant aussi de développer les liens et les connections entre les différents praticiens spécialistes dans ces domaines.

 

Sur le principe, les phases sont :

1) Réflexion, échanges, découvertes à partir de la clinique auprès des patients et de la recherche.

1) Mise en pratique clinique, adaptation et sélection des meilleurs pratiques.

2) Formation à ces pratiques, suivi des praticiens par des séances de supervisions

3) Retour d’expériences des praticiens et des patients

4) Puis de nouveau réflexion, échanges, recherche …

 

 

La méthode de travail et de pensée qui prévalent à chaque nouvelle forme de pratiques psychocorporelles ou de médecine complémentaire est qu’il faut passer par une immersion, vivre l’expérience, accepter de ne pas comprendre, s’apercevoir qu’au tout début nous plaquons notre façon habituelle de penser les choses, jusqu’à ce que nous acceptions de les vivre ou de lâcher, de sacrifier un point de vue pour observer différemment. Quitte à le ré-adopter ensuite s’il s’avère plus pertinent.

 

Notre méthodologie consiste à accepter de se laisser dérouter, de se laisser aller au risque, au doute, à la perplexité, et par là même à l’ouverture et au changement de perspective.

 

Cette surprise, cet étonnement, obligent un questionnement sur nos propres croyances, nous permettent de nous confronter et donc de nous interroger sur nos représentations du soin, de la maladie de la santé d’en être en permanence les artisans : Cela amène à repenser les représentations de la maladie, de la santé, du soin, d’être en permanence dans ce mouvement de déconstruction et de reconstruction pour rencontrer le patient.

 

Il ne s’agit pas de constituer une pratique faite d’un patchwork, ou une nouvelle technique ou encore pire, un nouveau dogme. Nos certitudes sont interrogées en permanence. Cela nous apparaît maintenant comme le plus important.

 

 

Alors quelle a été la dynamique de cette méthodologie pour penser le soin et intégrer ces connections de par le monde ?

 

• Plus de 20 ans d’expériences développées à partir de mon expérience de psychologue et psychothérapeute dans des centres de traitements de la douleur auprès d’enfants et d’adultes.

• Ma rencontre avec l’hypnose, pratique hautement intégrative.

• Un travail anthropologique sur le soin dans différentes cultures qui m’a permis d’explorer des médecines traditionnelles qui sont en elles-mêmes des approches intégratives.

• La volonté de réunir des praticiens de par le monde, et ainsi a étél’établi le laboratoire d’idées, puis est né l’Association Thérapies d’Ici et d’Ailleurs, et notre comité scientifique international.

• La création de différents DIU et DU à l’université Paris Sud, en collaboration avec le CETD et le service d’anesthésie du CHU de Bicêtre.

 

 

Nous étions alors prêts pour la création d’un Centre de formation et de Soins intégratifs : l’IFPPC (Institut Français des Pratiques PsychoCorporelles), Centre CAMKeys.

 

 

I.F.P.P.C.  Centre CAMKeys - 7 rue des Cordelières - 75013 PARIS

Contactez-nous au 09 53 81 84 40

contact@ifppc.eu

Les prises de rdv se font auprès du secrétariat,

du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30.

I.F.P.P.C.  Centre CAMKeys - 7 rue des Cordelières - 75013 PARIS

Contactez-nous au 09 53 81 84 40

contact@ifppc.eu

Les prises de rdv se font auprès du secrétariat,

du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30.